3) Viabilité du projet.

         Notre projet est donc viable, car il permet, à très long terme de préserver notre forêt de référence visiblement. Cependant, nous devons racheter du papier vierge pour pouvoir recycler le papier consommé au lycée, car comme dit précédemment, le papier ne se recycle que cinq fois. Notre projet consomme 135 kW/h, ce qui représente une somme d’argent considérable. L’investissement dans la station de recyclage et de son local, qui rappelons-le fait 135m², est aussi très coûteuse. Les produits chimiques obligatoire pour obtenir un papier sur lequel on peut écrire ou imprimer sans problèmes ont eux aussi un impact environnemental, mais il compense celui que créé la fabrication de papier, ou son recyclage. Le papier que nous devons ajouter à la pâte à papier recyclé, environ 50%, il faut prendre le bois nécessaire à la fabrication de ce papier dans notre forêt, donc nous devons y couper des arbres, ou en faire couper par l’intermédiaire de ce papier acheté. Il y a quand même des conséquences sur la forêt. De plus, la machine à papier consomme de l’eau, ce qui augmente son coût. Il est très difficile de concilier environnement et économie dans notre projet. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site